Des mots simples pour dire l'horreur

Madame Ginette Kolinka, l'une des dernières témoins de la Déportation, est venue raconter sa terrible histoire au lycée, non sans humour malgré le tragique de son récit: déportée à Birkenau en avril 44, avec son père, son petit frère et son neveu, elle pensait arriver dans un camp de travail avec sa haute cheminée... Mme Kolinka nous a dit les humiliations, la puanteur, la faim, les coups, en détaillant de nombreuses situations de la vie quotidienne dans le camp, restées gravées dans sa mémoire, à vif. Elle n'était plus un être humain, mais un corps dont le peu de force était voué à sa survie... Un témoignage extraordinaire délivré à nos élèves de 1ère bac pro commerce et à des élèves de 3e du collège voisin, auxquels Mme Kolinka a demandés d'être des passeurs et passeuses d'histoire pour que la haine n'aboutisse plus à "ça".

 

"Assez" : rencontre avec Francy Brethenoux-Seguin

Les élèves de 2nde bac pro MRC1 ont rencontré et discuté avec l'autrice angoumoisine, Francy Brethenoux-Seguin, dans le cadre de leur projet "Lire en liberté". La discussion a porté sur la carrière de l'autrice, ses sources d'inspiration, son écriture, sa pièce de théâtre "Assez", que les élèves avaient lue en amont, et sur la thématique des violences conjugales.

Francy, qui aime avant tout transmettre son goût des mots aux élèves, leur a ensuite proposé un "café-philo" afin de réfléchir collectivement à la question "Le manque de mots amène-t'il à la violence ?"... De beaux échanges qui se poursuivront au 2ème trimestre sous la forme d'un atelier d'écriture.

«