De nombreux secteurs d'activité peinent à recruter


En Charente de nombreux secteurs d'activité peinent à recruter

Alors que le gouvernement envisage une réforme de l'apprentissage, de nombreuses entreprises sont à la recherche de main-d'oeuvre. C'est le cas dans le secteur de la chaudronnerie en Charente. 


Par Sophie Goux
Publié le 05/02/2018 à 09:46

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente/angouleme/charente-nombreux-secteurs-activite-peinent-recruter-1415523.html?

Chloé a 16 ans et elle est au lycée professionnel Jean-Caillaud de Ruelle, elle est en formation chaudronnerie-soudure et c'est un choix assumé, elle souhaite en effet devenir soudeuse et scaphandrière, histoire de conjuguer ses deux passions. Des élèves comme Chloé le lycée de Ruelle en compte 60 inscrits en CAP ou en Bac professionnel. C'est trop peu pour couvrir tous les besoins dans ce domaine, les chefs d'entreprise sont sans cesse à la recherche de nouveaux diplômés, à tel point que beaucoup d'étudiants sont déjà embauchés avant la fin de leur cursus.
Reportage de Bruno Pillet, cécile Landais et Marion Reiler.
Intervenants :
-Yann Milon
Directeur de la Chaudronnerie Soumagne
-Cloé Solarczyk
Seconde année de BAC Pro Technicien en chaudronnerie industrielle
-Christian Vallat
Proviseur du Lycée des Métiers Jean-Caillaud de Ruelle-sur-Touvre
-Jérôme Brunet
Enseignant Chaudronnerie génie industrielle
Lycée des Métiers Jean-Caillaud de Ruelle-sur-Touvre

9ÈME FORUM SPORT SANTÉ ET ENVIRONNEMENT

LES LYCÉENS DE CAILLAUD ONT SONDÉ LE 9ÈME FORUM SPORT SANTÉ ET ENVIRONNEMENT

  
  
  
Lycéens et président du GrandAngoulême prêts à recommencer l'année prochaine.
J.L

Par Jean Lasaires., publié le 19 décembre 2017 à 17h50, modifié à20h00.

Mettre les élèves le plus souvent en contact avec le monde du travail c’est l’objectif poursuivi par le proviseur du lycée Caillaud Christian Vallat et ses équipes. Sous la conduite des professeurs Nathalie Bermudes et Pierre Faver les 22 élèves des classes de 1ère et de terminale de la section "Accueil Relations clients usagers » sur le 9ème "Forum Sports, Santé, Environnement " avaient pour mission, d’enquêter sur les indices de satisfaction des visiteurs du Forum qui avait lieu en septembre à Carat.

Devant Gérard Dezier vice-président de GrandAngoulême et Patrick Delage adjoint aux sports de la ville de Ruelle les élèves ont commenté l'étude.
Elle a porté sur 612 questionnaires 112 pour les exposants et 500 pour les visiteurs.
D’une manière générale le forum remporte un franc succès et tout le monde veut la pérennisation de la manifestation. Côté exposants l’insatisfaction porte essentiellement sur les horaires et le désir d’avoir des équipements pour faire des animations supplémentaires en particulier dans les sports de glisse.

Trouver une activité pour les enfants, une grande préoccupation

Sur les 500 questionnaires visiteurs, la quasi-totalité des visiteurs sont satisfaits de l’organisation qui leur ont permis de passer un bon moment. Plus d’un tiers sont venus pour trouver une activité pour leurs enfants, 27% ont contracté ou vont contracter une adhésion à un sport. Et tous demandent que l’on garde les animations et que l’on en trouve de nouvelles. « On est passé dans l’esprit des gens du salon information au salon divertissement », disait en substance le responsable de l’étude Julien Bui-Xuan.

Les élèves ont été largement félicités par Gérard Dezier « un travail remarquable qui va nous être très utile pour améliorer cette opération qui sera désormais incontournable. Amélioration que nous devons aux 130 associations et 1800 bénévoles qui ont accueilli 14.000 visiteurs ». Occasion unique pour fédérer les initiatives et aider le milieu associatif à se fortifier.

Côté professeurs cette opération est du pain béni pour réunir le concret et le théorique et créer de l’adhésion avec des élèves qui opèrent en binôme (1ère et Terminale). Une responsabilisation bien venue qui tout au long de l’année sera accentuée avec les autres manifestations auxquelles le lycée participe telles la BD, les Gastronomades ou le Circuit des Remparts.
Ce n’est pas pour déplaire à Cécilia, Océane, Johanna et le seul garçon Evan qui sont passé d’un esprit de réserve à un contact chaleureux avec les personnes interrogées « une manière d’apprendre à rester calme et à se maîtrise avec le sourire ».